Café-théâtre de la Poste - 30 Boulevard Gambetta - 11100 Narbonne

Jean Jacques VANIER

"L'Envol du Pingouin"

Dates de représentation

Du 14 février au 16 février

Théâtre humoristique

Ouverture des portes à 19h00.
Début du spectacle à 21h00.

Bar et restauration

Plus d'infos

  • Repas servi de 19h à 19h30.
  • Bar ouvert avant et après le spectacle.

C'est quoi le pitch ?

L’envol du pingouin retrace la vie d’un animal à la recherche de l’improbable compréhension des humains. Un spectacle doux-dingue, d’une drôlerie ravageuse.
Jean-Jacques Vanier manie l’absurdité et le non-sens avec brio et fabrique un monde entre Kafka et Prévert.

Après un passage dans La Classe, sur FR3, c’est l’émission Rien à cirer de Laurent Ruquier sur France Inter qui  révèle Jean Jacques VANIER au public.
Au cours de la saison 2004-2005, il participe tous les dimanches à l’émission de Kriss Un dimanche par hasard, sur France Inter.

Tout en poursuivant à travers la France sa tournée pour « À part ça, la vie est belle », il reprend, du 31 octobre 2006 au 6 janvier 2007 son spectacle L’Envol du pingouin (coécrit avec François Rollin) au Théâtre La Bruyère à Paris qu’il jouera en Juin 2017 à l’Olympia

Une histoire intemporelle

Ils ne sont pas nombreux les spectacles d’humour qui résistent à l’épreuve du temps. Cela nécessite un univers singulier, une écriture peaufinée et une forme d’universalité dans les thèmes abordés. L’envol du pingouin en fait partie parce qu’il parle de la vie, de la difficulté de trouver sa place, d’assumer ses différences, avec une poésie, une tendresse et une force comique irrésistibles. L’envol du pingouin, c’est l’histoire intemporelle d’un homme un peu gauche, mal adapté à la dureté et aux absurdités du monde, mais foncièrement vivant. « A l’époque où on l’a écrit, la scène humoristique était déjà envahie par la logique des sketches, des vannes sur la vie quotidienne, se souvient François Rollin. On souffrait de ce formatage et nous voulions faire un spectacle d’un seule souffle, à la manière de Philippe Caubère ou de Guillaume Gallienne ». 

Jean-Jacques Vanier, à la fois clown et poète, a le don de nous raconter des histoires aux incroyables digressions qui partent du réel pour s’envoler dans le surréalisme. Son esprit en escalier, son univers burlesque suscitent chez le spectateur une véritable empathie. On est à chaque fois pendu à ses lèvres à se demander jusqu’où va nous emmener ce personnage mélancolique et angoissé.

On rit, on rit beaucoup à le voir se démener comme un grand enfant qui cherche la raison et la logique dans ce que le quotidien lui réserve. Avec ce comédien-humoriste, des situations aussi banales que d’acheter un gâteau dans une boulangerie, prendre un cours de danse ou faire une sortie scolaire au musée du débarquement en Normandie se transforment en récit épique et quasi philosophique sur les relations humaines.

 « Je ne suis jamais lassé de ce texte, qui n’a pas bougé depuis la première représentation », constate Jean-Jacques Vanier. Il continue à le répéter avant chaque représentation « pour trouver la fraîcheur, faire vivre le texte des pieds à la tête, car il n’est pas possible de faire rire dans la routine », insiste-t-il.

J'achète vite mes billets avant que ce soit complet

Billetterie Weezevent