Café-théâtre de la Poste - 30 Boulevard Gambetta - 11100 Narbonne

Le boulevard Roman

"OSCAR"

Dates de représentation

Du 13 février au 13 février

Théâtre humoristique

Ouverture des portes à 20h15.
Début du spectacle à 21h00.

Bar et restauration

Plus d'infos

Pas de bol du jour

Pas de restauration sur place

C'est quoi le pitch ?

LES EXTRAS MUROS DU CAFÉ DE LA POSTE

Salle de la Parenthèse à SERVIAN (34)

Bientôt en vente sur : https://www.laparenthese-servian.fr/

« Oscar » est une comédie en trois actes de Claude Magnier, représentée pour la première fois au théâtre de l’Athénée en 1958.
Les rôles principaux ont été créés par Pierre Mondy, Jean-Paul Belmondo et Maria Pacôme dans une mise en scène de Jacques Mauclair, mais c’est avec Louis de Funès que la pièce connaîtra un triomphe avec près de 600 représentations entre 1959 et 1972. Elle sera adaptée au cinéma par Édouard Molinaro en 1967, toujours avec de Funès dans le rôle principal, accompagné de Claude Rich et Claude Gensac.

Ce matin là, le grand PDG Bertrand Barnier sut très rapidement qu’il n’aurait pas dû se lever, et qu’il allait vivre une journée noire… Une de ces journées que l’on ne souhaite même pas à son pire ennemi, une journée d’enfer où tout, et tout le monde, conspire contre vous !

C’est ainsi qu’il vit un cauchemar éveillé, rempli de valises dont le contenu change d’heure en heure, tandis que sa fille change de tête et de fiancé à chaque fois qu’une porte claque.
Pour couronner le tout, son comptable et homme de confiance, l’impertinent Christian Martin, le vole avec un culot sans borne en lui disant qu’il fait une bonne affaire, et en plus, il veut épouser sa fille.
Tous se liguent contre Bertrand Barnier, jusqu’à la bonne, qui rêve de mariage et d’aristocratie…
Et il ne peut compter sur l’appui de son épouse, la charmante Madame Barnier, qui prend tout avec flegme et un sourire inaltérable.
Et puis il y a Oscar, son chauffeur, qu’il a mis à la porte. Oscar, qui part tout le temps et qui revient quand il ne faut pas.
Et aussi Philippe, son coach, qui a la cervelle grosse comme un petit pois cassé.
Et cette maudite valise qui ne contient jamais ce qu’il veut… !